Back from the salon du chocolat 2013 chez Mococha

, par France Nahum Moattychocolatez-vousmembre

Comme tous les mois, Marie-Hélène organise une nouvelle dégustation dans sa boutique, pour ses clients les plus passionnés. Cette soirée est particulière car elle offre, les produits qu’elle a découvert lors de l’inauguration du salon du chocolat, qui n’est pas ouvert au grand public, c’est pour cela qu’elle l’intitule : « Back from the salon du chocolat 2013 ».

les chocolats

Elle nous accueille en nous faisons goûter, un vin blanc « Scamandre » sélectionné par son ami Bruno Quenaux, qui tient la cave PhiloVino.
Une brochure est remis à chacun de nous et décrit la sélection qu’elle se propose de nous faire découvrir,
Nous commençons par un chocolatier libanais M de Noir Biyada

  • une ganache mastic (résine parfumée) chocolat, L’intérieur est blanc , du beurre de cacao, mais l’arôme très puissant couvre le chocolat.
  • une ganache à l’arak (sorte de pastis national) la ganache est homogène, la couverture fine et cette saveur se marie bien avec le chocolat.
  • Le second chocolatier, Charles Chocolartisan, est à Chazelle-sur-Lyon et nous goûtons une pâte à tartiner Kipety au sucre pétillant,texture en bouche originale, la pâte n’est pas grasse.
  • Elle choisit ensuite une tablette du Vietnam, de Marou, à 76% Baria, un chocolat corsé, fruité, une pointe d’acidité. Ce cacao est cultivé dans les collines de la province de Ba Ria
  • Nous restons sur une tablette d’origine d’Equateur, de Pacari, chocolat artisanal fabriqué à partir d’ingrédients biologiques et fabriqué entièrement de la fève à la tablette en Equateur.
  • Puis une tablette à la spiruline, très particulier.
  • Nous continuons à voyager pour nous retrouver cette fois un peu plus près du Japon, avec la tablette de J.C. Rochoux aux fleurs de cerisiers, avec une pointe de sel sur les fleurs roses,
  • Retour en France, en Bretagne, à Brest pour découvrir le délice de Béniquet, nougatine sucrée-salée aux épices et à la fleur de sel entouré de chocolat noir,
  • Puis on part en Belgique goûter une tablette édition limitée Tien Giang Forastero à 75 % de la coopérative de Cho Gao, et là, nous sommes très déçus, ni arôme, ni parfum ! pour un coût de 11,80€ la tablette de 80g.
  • Nous goûtons un praliné amandes pignons de pin, ganache à l’anis couverture noir. C’est un bonbon de Bruno le Derf à Vitré que nous apprécions pour la finesse de son praliné et ces saveurs du sud qui explosent chacune leur tour.
  • Retour au Japon avec le chocolatier Es Koyama. Nous découvrons une ganache Ikkyu au lait, un trinitario de Costa rica surmontée de daitokuji natto (pâte de graines de soja fermentées) enrobage lait, La ganache est parfaite, la couverture fine, des arômes de caramel très puissants
  • Et pour finir, retour au Pays basque chez Antton, pour sa spécialité, la tablette au piment d’Espelette, piment très fort mais malgré tout, le cacao est très aromatique et de qualité.
    les chocolats 2

    Merci Marie-Hélène pour ce voyage gustatif à travers le monde.